Barthélémy Pedotti
en contraste


Les contrastes font les contours

On appelle contrastes colorés les oppositions qui accentuent la discrimination; nous en distinguerons six:
   Contraste de teinte (ou de la couleur en soi)
   Contraste de luminosité
   Contraste de saturation
   Contraste simultané
   Contraste chaud-froid
   Contraste de taille

 

Contraste de teinte: il est maximal entre deux couleurs complémentaires comme le vert sur le grand carré rouge.

Contraste de luminosité: la couleur reste la même, plus ou moins lavée de blanc ou de noir.

Contraste de saturation: un bleu pur de référence (carré B, R=0, V=0, B=255), mélangé arbitrairement de gris ou autres teintes.

Contraste simultané: ici le contraste est dans le gris qui paraît différent selon la couleur du fond. En fait le contraste simultané joue dès que 2 couleurs sont voisines: si elles changent de "voisinage" l'impression colorée sera différente.

Contraste chaud-froid: alternance de couleurs dites chaudes (du rouge au jaune) avec des couleurs dites froides (du vert au bleu).

Contraste de taille: il parle de lui-même et est souvent perçu comme des motifs sur un fond.

 

Contraste des couleurs pures (saturées) entre elles.

Ne pas confondre les contrastes colorés avec le contraste visuel en général, maximal entre le noir et le jaune (voir signalisation), qui combine contraste de teinte + contraste de luminosité + contraste de saturation.



à suivre

Retour:
  • Haut de page
  •  

    Crédits:

  • infographie: Bathy PEDOTTI - Studio PiRAKI
  • webmaster: piraki@piraki.net

  • Pages en CSS (pas de javascript!) grâce à: meyerweb.com/eric/css/edge
    - un grand merci à Eric, aux "w3schools" et autres maîtres du CSS!