Barthélémy Pedotti
- non-A, non-E, non-N - F

Comment penser?

 

La conscience passive devient toute chose; la conscience active produit toute chose

Je lègue à la science mon âme et mon casier judiciaire


De Raymond Devos, "je vais maintenant faire brièvement l'historique de la situation,
quelle qu'elle soit..." à Dominique Proust, "ne pas détruire trop tôt la preuve que
la vie est apparue au moins une fois dans l'univers", il s'agit ici du cri d'un petit
vieux aux générations futures
même si de nos jours tout le monde s'en fout, des petits vieux et du reste, car


futur vieux

Les petits vieux aussi préparent l'avenir



de l'avis général ce qui fait la valeur d'un être humain tient de la qualité, non de la quantité
bien entendu dans la vie de tous les jours c'est le contraire:
tu as plus de muscles, tu t'imposes, tu as plus de moyens, tu contrôles


futur faible

Ta carrure dépend de quelques gènes et de la perspective



ce qui, somme toute, pourrait me convenir assez si j'étais sûr que ceux-là
avaient une vision large et équilibrée ainsi qu'un minimum de principes moraux
- ou plus exactement éthiques, donc personnels, donc efficients



réalité faible

Prendre la fiction pour la réalité

vraie réalité

Prendre la réalité pour la fiction

 



Démocrite, Épicure, Lucrèce, où êtes-vous?...
Les siècles ont laminé les utopies! il est grand temps de grandir

réalité faible

Se donner les moyens, malgré tout

vraie réalité

S'affranchir des limites



grandir c'est accepter tout l'héritage des millénaires,
mais en triant un peu: non-A, non-E, non-N
non-Aristotéliste, non-Euclidien, non-Newtonien
(principes d'identité, de contradiction et du tiers-exclu remis en cause)
Pas de limite à priori

réalité faible

Distinguer réel et réalité

vraie réalité

Trouver le comportement ajusté



ce serait presque un slogan pour la Sémantique Générale
= noéto-sémantique-générale chez Natana -
dont les buts sont plus précisément:
  • orientation optimisée dans l'espace-temps
  • comportement ajusté
  • utilisation maximale des capacités
  • conscience des développements les plus probables (avenir proche)
  • (se souvenir du "Joueur du non-A" d'A.E. van Vogt)

    Quels principes/disciplines/savoirs peuvent donc tenir de telles promesses?

    réalité faible

    Attention aux contradictions apparentes

    vraie réalité

    Ne pas s'endormir sur les acquis



    la noéto-sémantique-générale suppose le respect de quelques règles, en vrac:
  • - pas de filtrage à priori (accepter toutes les informations sensorielles)
  • - chaque situation est nouvelle
  • - s'assurer qu'il s'agit d'un jugement direct (le sien propre en l'occurence!)
  • - dater et situer (absolument si possible, relativement dans tous les cas)
  • - se garder de généraliser sans précaution
  • - éviter les catégories, les étiquettes: distinguer, discriminer, individualiser...
  • - expliciter le sens que soi-même on donne aux concepts proposés,
      à l'instant où on les utilise
  • - "l'Esprit Humain" n'existe pas - du moins au singulier; j'ai le mien, et vous?
  • - qualifier, quantifier et juger en étant conscient de tous les autres
      jugements et qualités possibles (utiliser "etc...")
  • - la carte n'est pas le territoire (oui, ça vient de là!), la pub n'est pas le produit
  • - être conscient suppose de distinguer les étapes (spatialement, temporellement...)
      l'évènement puis les stimuli qu'il provoque, les réactions de l'affect et
      sa "reconnaissance" par la raison - les deux derniers fonctionnent avec la mémoire
  • - connaissance et expérience doivent être intégrées à l'être entier (corps, esprit...)
      pour être aussi efficace que l'animal qui chasse
  • - attention à l'auto-réflexivité: nous pouvons utiliser le langage pour parler du langage,
      ce qui est fort utile pour rédiger un dictionnaire mais très risqué dans nos
      rapports au monde
  • - ne pas avoir tort n'équivaut pas à avoir raison
  • - discerner le semblable dans le dissemblable, le dissemblable dans le semblable

  • -donc être conscient:
        _des différents degrés d'abstractions
        _de la différence de valeur de telle ou telle chose selon le système de référence
        _des auto-références dans le corpus de la connaissance humaine
        _des interprétations à partir d'interprétations
        _de vos réactions à une même chose, différentes avec le temps
        _de l'intégration thalamo-corticale (la physiologie des informations sensorielles suppose déjà
              plusieurs "traductions" des sensations vers la conscience)

     

    enfin bref, ÊTRE CONSCIENT D'ABSTRAIRE et ce faisant être conscient de s'éloigner du réel
    (comme pour la démarche scientifique, on abstrait, mais en prenant des précautions bien particulières)

    réalité faible

    Vous prétendez contrôler vos actes et toutes leurs conséquences?

    vraie réalité

    Préparer le futur, donc d'abord ne pas le compromettre



    je pense que vous avez saisi, je n'insiste pas...

    ces règles permettent de tendre vers les buts évoqués ci-dessus

    c'est la prérogative de la conscience de décider - ou non - qu'il y a hasard, ou évolution,
    liberté ou prédétermination, dieux ou idéaux;
    mais on s'en fout, car elle a plus urgent et important à décider,
    à savoir ce qu'elle fait d'elle-même!

    c'est vous qui voyez...



    réalité faible

    oops, peut-être un peu trop loin là...

    vraie réalité

    On ne peut éviter les influences, mais on peut ruser


    Il semblerait donc que la NSG (Noéto-Sémantique-Générale) se positionne contre la philosophie en réhabilitant les sens
    tout en se méfiant de la raison raisonnante... il n'en est rien! On ne peut se passer des sens en ce qu'il nous fournissent
    TOUTES les informations dont nous pouvons disposer sur le monde environnant - dans la limite de leur sensibilité respective bien sûr!
    Et nous ne pouvons nous passer de la raison pour intégrer, organiser, synthétiser ces informations...
    Il s'agit alors simplement de comprendre que sens et raison peuvent être abusés et se comporter en conséquence


    Le syllogisme: "Ma femme est un être humain - Les hommes sont des êtres humains - Donc ma femme est un homme" illustre bien deux des nombreux pièges:
    - l'introduction d'un ensemble indéfini (êtres humains)
    - le principe d'identité est d'utilisation délicate ("ma femme est... les hommes sont...") et sa mise en oeuvre par le verbe être (aux sens vagues et nombreux) mène directement à toutes les confusions



    Certaines illustrations utilisées font partie de notre meta-culture - autrement dit elles proviennent d'internet
    - leurs auteurs respectifs seront cités dès qu'ils se feront connaître - merci à eux!

    Retour:
  • Haut de page
  • Crédits:

  • infographie: Bathy PEDOTTI - Studio PiRAKI
  • aide à la traduction: Norman Winn
  • webmaster: piraki@piraki.net

  • Pages en CSS (pas de javascript!) grâce à: meyerweb.com/eric/css/edge
    - un grand merci à Eric, aux "w3schools" et autres maîtres du CSS!