Barthélémy Pedotti
- Au milieu des extrêmes

Où sommes-nous?

 

La bonne taille, c'est quand les deux pieds touchent bien par terre - Coluche

il ne faut pas attendre d'un scientifique un "avis d'expert" dans la mesure où sa définition de la certitude peut s'étaler sur plusieurs siècles


Du haut de mes 15,5 milliards d'atomes d'hydrogène (ne comptez pas! ça ne fait même pas 1,65m)
je prétends maintenant causer de la notion d'échelle...
à l'échelle de l'amas galactique prévaut la gravitation, des trucs comme les trous noirs
peuvent exister et espace et temps sont un tout indissociable
(une bonne fois pour toutes nous ne percevons pas le temps, nous nous bornons à
constater des changements d'état successifs...)
- de cette perception aurait dû D'ABORD naître la notion d'impermanence
puis, seulement par commodité, celle du temps; mais bon, on ne m'a pas demandé mon avis


univers

Une carte de notre univers par Planck



à l'échelle quantique, quantité d'évènements contre-intuitifs se produisent
impunément entre des particules dont nous ne pouvons jamais connaître toutes les
caractéristiques en même temps - c'est le lieu des forces forte et faible


l'atome

La représentation classique de l'atome; fausse...ou disons juste un aspect possible de la fonction spatiale issue de la fonction d'onde



et à peu près au milieu (échelle de l'univers -connu-: 10^(28)m, échelle de la particule quantique: 10^(-35)m)
se trouve l'échelle du vivant -connu- où se sont les forces "classiques" de la thermodynamie qui prévalent ...


quantique

Les échelles de l'univers

 



De même qu'il est illusoire de "pénétrer" le monde quantique comme le ferait un minuscule observateur,
de même est illusoire le rève de se promener physiquement dans le cosmos comme des touristes curieux;
il s'agit de bien plus que d'extrêmes grandes distances, c'est un changement d'échelle;
Nous n'avons qu'un vaisseau spatial, notre planète, et pour longtemps encore...

système solaire

Les trajectoires des planètes du système solaire, à l'échelle - la zone grise est la ceinture d'astéroides; les planètes et même le soleil ne représentent qu'une fraction de pixel; la Terre est sur la troisième trajectoire à partir du point central.


système solaire

Taille comparée de quelques corps du système solaire à l'échelle




Et cette impossibilité n'est pas seulement une question de vitesse (qui est relative, donc soumise à un référentiel)
mais jouons le jeu: taille de l'univers connu (la partie visible 1/) = 93 000 000 000 année-lumière, vitesse maximale théorique (!)
de notre vaisseau = vitesse de la lumière, temps nécessaire pour aller d'un "bord" à l'autre
de l'univers = 93 000 000 000 ans... CQFD
Beaucoup plus modeste, la traversée de notre galaxie: seulement 100 000 ans...
Vous faisiez quoi il y a 100 000 ans?
Plus réaliste pour la distance (mais aussi pour la vitesse!): Proxima Centauri à 4 années-lumière,
vitesse moyenne 1 000 000m/s, voyage de 1200 ans
Et la vitesse n'est qu'un aspect du problème. Quand on démarre au repos (par rapport à son référentiel) on a besoin d'accélérer
énormément pour atteindre de telles vitesses; des accélérations qui écrasent tout...

groupe local

Notre groupe galactique local (projection plane); le "local" en question représente environ 10 millions d'années-lumière

MC51

Une galaxie qui ressemble à la notre: MC51



Toujours est-il que l'on constate que la vie (des petits virus 2*10^(-7)m aux séquoias géants 10^(2)m)
se situe à peu près au milieu des extrêmes constitués par la particule quantique et l'univers
et l'on pourrait presque penser que ce "milieu" ressemble fort à l'endroit où se trouve un observateur
considérant un vaste paysage s'étendant forcément autant d'un côté que de l'autre, et sans doute au-delà...
presque


Que l'espace et le temps soient intimement mélés, nous en sommes les témoins quasi directs.
Contemplez le voisinage, Sirius, Ross, le Cygne, c'est de la lumière émise il y a une bonne dizaine d'années,
50 ans pour l'étoile polaire, 773 ans pour Rigel...
Et nous sommes encore dans la banlieue, on passe en million d'années pour les nébuleuses voisines



1/ il est bien sûr impossible de vraiment déterminer cette taille - voir -Wikipedia/Univers- pour comprendre l'ampleur du problème.
Retour




Certaines illustrations utilisées font partie de notre meta-culture - autrement dit elles proviennent d'internet
- leurs auteurs respectifs seront cités dès qu'ils se feront connaître - merci à eux!

Retour:
  • Haut de page
  • Crédits:

  • infographie: Bathy PEDOTTI - Studio PiRAKI
  • webmaster: piraki@piraki.net

  • Pages en CSS (pas de javascript!) grâce à: meyerweb.com/eric/css/edge
    - un grand merci à Eric, aux "w3schools" et autres maîtres du CSS!